Chaire de recherche industrielle CRSNG / Hydro-Québec en phytotechnologie

titulaire: Jacques Brisson

La chaire de recherche industrielle CRSNG / Hydro-Québec en phytotechnologie a été créée dans le but d’optimiser l’utilisation de la phytotechnologie aux problèmes environnementaux générés par la génération, le transport et la distribution d’électricité. Plus spécifiquement, deux problèmes environnementaux découlent de ce contexte : i) les sites des emprises hydroélectriques menacés par l’érosion et la colonisation par des espèces envahissantes et ii) la contamination du sol et de l’eau due à l’entreposage des poteaux électriques. Les projets de recherche permettront d’approfondir les connaissances scientifiques pour améliorer la gestion de la végétation située sous les emprises hydroélectriques et les sites d’entreposage en plus de faciliter le transfert et l’application de la phytotechnologie à d’autres contextes environnementaux.

La phytotechnologie a pour fonction d’épurer l’eau et l’air, contrôler l’érosion, restaurer des sites dégradés, réduire les émissions de gaz carbonique, la chaleur et la vélocité du vent. Les applications de la phytotechnologie contribuent à bonifier les services écosystémiques rendus par les milieux dans lesquels elles s’insèrent. La phytotechnologie repose sur un concept simple, mais avant-gardiste : utiliser les plantes pour s’attaquer à divers problèmes environnementaux. La phytotechnologie apporte des solutions aux problèmes environnementaux actuels, que ce soit par l’utilisation de marais filtrants, par la phytoremédiation de sols contaminés, par la restauration de sites miniers ou l’implantation de toits verts. De plus, la phytotechnologie s’inscrit dans un contexte de développement durable, car en plus de s’attaquer à différents problèmes environnementaux, celle-ci favorise la biodiversité, a moins d’impact sur l’environnement et a une grande acceptabilité sociale. Malgré tous ces avantages et une demande grandissante pour des technologies vertes et respectueuses de l’environnement, des études scientifiques sont toujours nécessaires pour approfondir les différents aspects reliés à la phytotechnologie et pour éventuellement pouvoir les appliquer à grande échelle.

La phytotechnologie constitue une approche multidisciplinaire aux problèmes environnementaux. En effet, la phytotechnologie repose sur diverses disciplines scientifiques, notamment l’écologie, la physiologie végétale, les sciences du sol, la biochimie, la génétique, la microbiologie et l’ingénierie. Les interactions entre les spécialistes de ces différentes disciplines mèneront à des solutions originales et novatrices permettant de s’attaquer aux problèmes environnementaux de notre époque.

Pour plus d’information, visitez le site web de la chaire.

+ Centre sur la biodiversité