Chaire de recherche du Canada en biodiversité fonctionnelle végétale

Titulaire: Etienne Laliberté

EtienneLaliberteNous sommes entrés dans « l’Anthropocène »: une période caractérisée par la sixième extinction majeure d’espèces, causée par les activités humaines. Cependant, nous demeurons mal équipés pour prédire les changements de biodiversité et leurs conséquences sur le fonctionnement des écosystèmes. De plus, ces changements opèrent beaucoup plus rapidement que notre capacité à les détecter, ce qui rend difficile la priorisation des actions de conservation.

En tant que titulaire de la chaire de recherche du Canada en biodiversité fonctionnelle végétale, Etienne Laliberté et son équipe tentent de répondre à ces deux défis. Ensemble, ils essaient de mieux comprendre et prédire les changements de biodiversité végétale et leurs conséquences sur les écosystèmes par l’étude des adaptations morphologiques et physiologiques des plantes, qu’on appelle « traits fonctionnels », sous des environnements changeants.

Etienne Laliberté et son équipe étudient aussi la façon remarquablement similaire mais unique que chaque espèce végétale interagit avec la radiation solaire, due aux différences subtiles mais détectables de composition chimique des feuilles de différentes espèces. De telles « signatures spectrales » des feuilles procurent les données de base qui permettront la télédétection à haute résolution de la biodiversité végétale.

Par l’étude des liens entre la phylogénie des plantes, leurs traits fonctionnels et leurs signatures spectrales, l’équipe d’Etienne Laliberté réalise de nouvelles découvertes sur les causes et conséquences des changements de biodiversité végétale. Ces recherches ouvrent la voie à la création d’un observatoire global de la biodiversité végétale basé sur la télédétection des traits fonctionnels des plantes.

+ Centre sur la biodiversité