Patrick Boivin

Patrick Boivin
Professionnel de recherche

514.343.6111#82123
patrick.boivin@umontreal.ca

 
Fonctions

  • L’élaboration et la planification de projets de recherche.
  • L’implantation des dispositifs expérimentaux.
  • L’échantillonnage de données de végétation.
  • La rédaction de rapports de recherche.

Les différents projets de recherche sur lesquels je travaille actuellement sont sous la supervision de Jacques Brisson. En voici une brève description:

Maîtrise intégrée de la végétation des emprises

Patrick Boivin emprisesCe domaine de recherche s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’une approche de maîtrise intégrée de la végétation dans les emprises de transport d’électricité. Par cette approche, on vise à favoriser l’établissement et le maintien d’une végétation basse compatible avec l’exploitation du réseau, tout en réduisant les coûts et les effets négatifs sur l’environnement. Le déboisement de ligne à 735 kV a permis d’initier divers projets de recherche qui visent à développer de nouvelles méthodes d’interventions reflétant cette approche. Ces projets s’inscrivent dans l’un des trois volets suivants : suivi écologique, ensemencements de mélanges herbacés stables et maîtrise des rejets de souches et de drageons.

Prévenir et contrôler l’envahissement des autoroutes par le roseau commun

Haies de saules en bordure d'autorouteL’invasion du roseau commun, favorisée par la présence des emprises autoroutières comme voie de propagation, constitue une menace importante pour la biodiversité des milieux humides du sud de la province. Le roseau ne tolérant pas l’ombre, la plantation d’arbustes dans les emprises pourrait empêcher le roseau de se propager et d’envahir les tronçons autoroutiers traversant des écosystèmes particulièrement vulnérables à l’envahissement. Dans ce contexte, notre équipe de recherche vise à tester l’efficacité de plantations d’espèces arbustives comme remparts à la propagation du roseau le long et hors des emprises.

Stratégie de luttes pour un nouvel envahisseur: la berce du Caucase

La berce du CaucaseLa berce du Caucase est une plante exotique envahissante particulièrement nuisible et toxique. Ses feuilles larges font ombrage, éliminent le couvert végétal naturel et contribuent à dénuder les sols qui deviennent alors susceptibles à l’érosion, particulièrement en bandes riveraines. Cette plante est maintenant assez répandue dans le sud du Québec, et certaines données suggèrent que la province serait à l’aube d’une invasion plus importante. Face à cette problématique d’envahissement notre équipe de recherche à pour objectif de déterminer la meilleure approche pour lutter contre la prolifération de cette plante. Diverses méthodes faisant appel à la lutte mécanique et la lutte par compétition végétale sont étudiées.

Maintenir la biodiversité du mont Royal par le contrôle des plantes envahissantes

Patrick Boivin Mont-RoyalL’Érable de Norvège (Acer platanoides) et le Nerprun cathartique (Rhamnus cathartica) constituent deux espèces exotiques qui menacent la biodiversité végétale et l’intégrité écologique des forêts du mont Royal. Notre équipe de recherche offre un encadrement scientifique au Centre de la montagne dans le cadre de suivis sur la progression de ces deux espèces envahissantes suite à des interventions de contrôle.

+ Centre sur la biodiversité