Soon-Jae Lee reçoit la bourse J.-André-Fortin

Soon-Jae Lee est le récipiendaire 2019 de la bourse J.-André-Fortin, d’une valeur de 1000 $. Il a étudié l’évolution et les rôles du système d’ARN interférence (ARNi) du mécanisme de détection de la lumière bleue et de l’horloge circadienne dans le génome du champignon mycorhizien arbusculaire Rhizophagus irregularis à l’aide d’approches biologique et bioinformatique.

Ces rôles n’ont jamais été étudiés chez les champignons mycorhiziens arbusculaires (CMA). Seules quelques études ont montré que la lumière bleue peut affecter la germination des spores et la croissance des hyphes des CMA, cependant le mécanisme n’a pas été décrit. Dans le cas de l’horloge circadienne, même si le rythme circadien est omniprésent chez les champignons et que le rythme diurne de la croissance des hyphes a été reporté dans les CMA, le mécanisme demeure méconnu. Le génome et le transcriptome du CMA modèle Rhizophagus irregularis isolat DAOM 197198, étaient publiquement disponibles et ont été exploités dans le projet de Soon-Jae.

Soon-Jae Lee a publié trois articles en tant que premier auteur et il poursuit un stage postdoctoral à l’Université de Lausanne en Suisse..

Dans les pas de… Frère Marie-Victorin

L’épisode du 22 Novembre 2019 de l’émission Dans les pas de… sur la chaine Historia, consacrée au Frère Marie-Victorin, incluera des entrevues avec Michel Labrecque et Luc Brouillet tournées à l’IRBV, dans les serres et dans l’Herbier. Voici la liste des diffusions et rediffusions:

  • vendredi le 22, 22h00
  • samedi le 23, 10h00 et 18h00
  • mardi le 26, 14h00 et 02h00
  • mercredi le 27, 06h00

Benjamin Mazin reçoit la bourse Marie-Victorin

C’est avec grand plaisir que nous vous informons que la bourse Marie-Victorin, édition 2019, est remise à M. Benjamin Mazin, étudiant au doctorat sous la direction de Daniel Philippe Matton. Benjamin a présenté de façon impeccable son projet portant sur les mécanismes moléculaires permettant aux grains de pollen et aux ovules de se développer adéquatement. Il a aussi montré une grande habilité à décrire les retombées scientifiques de ses travaux.

L’objectif général de son doctorat vise à comprendre comment les signaux extérieurs sont intégrés lors du développement des gamétophytes et de la croissance du tube polliniques chez les Solanacées, dont la pomme de terre sauvage. En laboratoire, Benjamin a notamment montré que les individus affectés par une baisse de l’expression d’un certain gène produisaient moins de graines par fruit. Ces résultats permettront ultimement de générer des variétés cultivées plus performantes sur le plan reproductif.

Benjamin a débuté son doctorat en 2016 dans le laboratoire du professeur Daniel Matton qui le décrit comme un travailleur acharné et dévoué à ses études. Benjamin a aussi une implication sociale impressionnante. Il aime particulièrement aider les étudiants de Cégep et les élèves du secondaire à réaliser des projets scientifiques.

La nuit des chercheur.euse.s

Les avancées technologiques et l’état de l’environnement poussent les chercheur.euse.s à voir plus grand, plus vite. Espace pour la vie propose de rencontrer des dizaines d’entre eux, incluant plusieurs de l’IRBV, lors d’un vendredi soir complètement fou!

Ces explorateur.rice.s aux frontières de la découverte s’engagent à partager la manière dont ils contribuent à faire avancer les connaissances scientifiques. Dans une ambiance festive et décalée, au rythme de la musique d’un DJ, découvrez à quoi ressemble leur vie en 2019.

C’est une occasion unique et inusitée de côtoyer les protagonistes de la recherche qui révèleront l’univers dans lequel il.elle.s évoluent au quotidien.

Pour plus d’information, et pour le programme, voir la page officielle de l’événement.

En tête-à-tête avec un expert

L’édition 2019 des Tête-à-tête avec des chercheurs d’Espace pour la vie, incluant plusieurs chercheurs de l’IRBV, vient de débuter. Un samedi par mois, vivez une rencontre inédite et conviviale en coulisses, avec nos scientifiques!

Pour plus d’information sur chacun des tête-à-tête, voir les liens web respectifs ci-dessous.

14 septembre 2019
Précieuses semences
avec Stéphane Bailleul et Frédéric Coursol

12 octobre 2019
Plantes et champignons: une histoire d’amour souterraine
avec Jacynthe Masse et Pierre-Luc Chagnon

9 novembre 2019
Métier: éleveur d’insectes
avec Mario Bonneau et Dominic Ouellette

7 décembre 2019
Si les arbres pouvaient parler
avec Andrée Hallé et Alain Cogliastro

11 janvier 2019
Comment créer des univers?
avec Simon Bélanger

15 février 2019
Tout sur la Lune
avec Olivier Hernandez

7 mars 2019
Les ennemis naturels: nos alliés indispensables au jardin
avec Marie-Ève Gagnon

4 avril 2019
Recréer le Saint-Laurent en circuit fermé
avec Nathalie Rose Le François

Pesticides, santé publique et environnement

Dans le cadre de la Commission provinciale sur les impacts des pesticides sur la santé publique et l’environnement, Jacques Brodeur a déposé un mémoire intitulé « Overdose de pesticides ». Ce mémoire présente la problématique de la surutilisation des pesticides de synthèse en agriculture, notamment en pomiculture au Québec, et conclut que nous avons collectivement échoué, dans bien des cas, à remplacer notre dépendance aux pesticides par des solutions alternatives; bien que le Québec a fait des progrès majeurs en milieu forestier et urbain. Jacques Brodeur a par la suite témoigné devant les membres de la Commission le jeudi 26 septembre dernier.

téléchargez le mémoire

Prix Collaboration scientifique – Une finaliste parmi nous!

Stéphanie Pellerin et ses collègues Monique Poulin et Sophie Lavallée de l’Université Laval forment l’une des trois équipes finalistes au Prix Collaboration scientifique qui sera décerné le 21 novembre prochain par l’Institut d’administration publique de Québec et des Fonds de recherche du Québec. Ce nouveau prix récompense une équipe qui a contribué à un projet ayant un impact significatif sur les programmes et politiques publiques et sur la population québécoise, par la production, la collecte et l’utilisation de données probantes et de connaissances scientifiques dans tous les domaines. Le projet retenu s’intitule « Des approches pour planifier la gestion des milieux humides pour assurer leur pérennité ».

Bon succès à cette dynamique équipe pour l’obtention de cette importante reconnaissance!

L’IRBV en marche pour le climat

Le 27 septembre 2019, l’IRBV s’est mobilisé en grand nombre afin de participer activement à la marche pour le climat dans les rues de Montréal. Étudiants, personnels et professeurs-chercheurs ont uni leurs voix, bottines, sarreaux et pancartes pour s’exprimer sur la crise climatique et soutenir les initiatives qui devront être mises en place pour contrer la dérive actuelle. Une belle énergie accompagnait nos marcheurs.