Phytoremédiation de sites contaminés

Labrecque phytoremédiation

La problématique de l’utilisation des plantes pour décontaminer des sols pollués fait partie des thèmes de recherche du laboratoire. Au cours des dernières années divers projets ont été réalisés pour étudier des approches permettant l’établissement de végétaux sur des sites qui peuvent être contaminés par des polluants organiques ou inorganiques.

Notre équipe de recherche s’intéresse au développement d’approches vertes pour végétaliser et décontaminer des terrains pollués, notamment des « brownfields » ou des terrains urbains sans vocation précise. On étudie des solutions pour que ces terrains retrouvent, à peu de frais, l’intégrité écologique perdue. À l’aide de plantes adaptées aux conditions difficiles qui caractérisent ces terrains, nous avons réalisé plusieurs projets permettant à la fois le verdissement mais également la réhabilitation du site suivant leur décontamination.

Un projet de décontamination d’un site situé au Parc d’Entreprises Saint-Charles (PESC), anciennement nommé « Technoparc » est actuellement en cours. Ici, la problématique repose sur une situation de pollution diffuse occasionnée par le lessivage de plusieurs contaminants vers le fleuve Saint-Laurent.

+ Centre sur la biodiversité