Mise en place et suivi expérimental de murs végétaux antibruit

Labrecque murs

Depuis 2002, le laboratoire s’implique dans la construction de murs antibruit le long de voies routières. Le principe de construction de ces murs est basé sur l’utilisation de longues tiges de saule et exploite le potentiel de croissance extraordinaire de certaines espèces (notamment Salix viminalis) et la capacité de ces arbustes à s’enraciner extrêmement facilement.

Par nos travaux, nous souhaitons vérifier la faisabilité de cette approche pour les régions urbaines du sud du Québec. Avec des partenaires municipaux, nous travaillons ainsi à la mise en place de telles structures ainsi qu’au suivi scientifique afin de juger de la pertinence et de la durabilité de ces murs végétaux sous les conditions climatiques du Québec.

À ce jour des murs végétaux ont été mis en place dans les municipalités québécoises de Saint-Bruno, Boisbriand et Laval.

Pour plus d’informations, voir ce document en format PDF.

+ Centre sur la biodiversité