Culture intensive sur courtes rotations de saules dans diverses régions de l’Est du Canada

Labrecque CICR

Depuis plusieurs années notre groupe de recherche s’intéresse à la problématique des cultures intensive sur courtes rotations (CICR) de saules pour des fins énergétiques et environnementales. Nos recherches actuelles visent à améliorer les connaissances relativement aux impacts des caractéristiques des sites de plantation, des clones utilisés et des différents traitements appliqués (tels que le régime de fertilisation et la fréquence de recépage) sur les rendements des plantations.

Plus spécifiquement ces études visent à:

  • Tester les performances de clones de saules (espèces exotiques ou indigènes) dans différentes régions du Québec et identifier ceux qui semblent présenter les meilleurs rendements.
  • Évaluer les risques pour l’environnement et les effets à long terme de l’application de boues provenant de stations d’épuration des eaux usées comme fertilisant.
  • Évaluer la quantité et l’allocation du carbone séquestré dans la biomasse aérienne et souterraine de même que dans les sols.
  • Identifier les ravageurs et les maladies affectant les plantations et déterminer les méthodes de répression possibles.
  • Suivre l’évolution de plantations établies il y plusieurs années afin de juger du rendement et de leur performance après plusieurs cycles de récolte.

Ces travaux de recherche sont supportés par le Programme de recherche et de développement énergétiques (PRDE) et par Technologie et Innovation du Réseau canadien d’innovation dans la biomasse.

+ Centre sur la biodiversité