Michel Labrecque – projets

Phytoremédiation de sites contaminés

La problématique de l’utilisation des plantes pour décontaminer des sols pollués constitue un des thèmes centraux des recherches conduites au sein du laboratoire. Au cours des dernières années divers projets ont été réalisés pour étudier des approches permettant l’établissement de végétaux sur des sites qui peuvent être contaminés par des polluants organiques ou inorganiques.

Notre équipe de recherche s’intéresse au développement d’approches vertes pour végétaliser et décontaminer des terrains pollués, notamment des « brownfields » ou des terrains urbains sans vocation précise et des sites industriels. On étudie des solutions pour que ces terrains retrouvent, à peu de frais, l’intégrité écologique perdue. À l’aide de plantes adaptées aux conditions difficiles qui caractérisent ces terrains, nous avons réalisé plusieurs projets permettant à la fois le verdissement mais également la réhabilitation du site suivant leur décontamination.

Dans ces conditions nous nous intéressons au fonctionnement physiologique et aux réactions des végétaux soumis à de tels stress environnementaux. Divers aspects sont ainsi étudiés dans le but d’améliorer les performances des plantes tant pour résister aux conditions difficiles qui caractérisent ces milieux que leur capacité phytoremédiatrice.

Voir En tête-à-tête avec un chercheur avec Michel Labrecque:

+ Centre sur la biodiversité