Diversité génétique et évolution du genre Rosa

rosa blanda

Le genre Rosa comprend plus de 150 espèces. Il est reconnu pour sa complexité taxonomique due, en partie, à l’hybridation, la polyploïdie, et l’apomixie. Nos études se concentrent sur les espèces américaines dans le but d’effectuer une révision taxonomique du groupe et de mieux comprendre l’évolution et l’hybridation dans ce genre. Nous avons ciblé deux complexes où l’hybridation est reconnue et qui sont l’objectif principal de nos études sur les roses d’Amérique du Nord: les espèces de la section des Rosa carolinae et les espèces apparentées au Rosa blanda. Nos études préliminaires de marqueurs moléculaires démontrent un taux de variabilité génétique très faible entre espèces de roses. Nous étudions des marqueurs aléatoires (AFLP), ainsi que les séquences de gènes nucléaires contenant des introns, tel LEAFY, GBSSI et PISTALATA, pour tenter d’identifier des hybrides putatifs et mieux cerner les espèces de roses nord-américaines. Ces projets se font en collaboration avec Walter H. Lewis (Washinton University) et Barbara Ertter (Berkeley).

  • Marjorie Mercure, Hybridation entre un rosier échappé de culture et un rosier indigène: Impact sur l’intégrité génétique et morphologique de Rosa blanda
  • Simon Joly, Systématique et hybridation chez les espèces du complexe Rosa carolinaR. virginiana en Amérique du Nord
  • Julian R. Starr, Évolution et phylogénie du genre Rosa

rosa blanda

+ Centre sur la biodiversité