Un spécimen vieux de 238 ans retrouvé à l’herbier Marie-Victorin

La numérisation des collections biologiques a plusieurs avantages, dont celui de faire de belles découvertes à l’intérieur de celles-ci!

Lors du projet de numérisation des spécimens de Carex de l’herbier Marie-Victorin, un spécimen particulier a attiré l’oeil des bénévoles en charge de l’entrée des données: un spécimen de Carex longerostrata C.A. Meyer, collecté en 1779 dans la péninsule du Kamtchatka lors de la troisième expédition du capitaine James Cook pour découvrir le passage du Nord, qui a eu lieu entre 1776 et 1780. Le plus vieux spécimen auparavant référencé à l’herbier datait des années 1820, et avait été collecté par le Dr. Andrew Holmes sur l’île de Montréal. L’herbier Marie-Victorin vient donc de vieillir de plus de 40 ans!

Pour en apprendre davantage sur ce spécimen et son histoire, vous pouvez lire l’article de Monique Poissant et Geoffrey Hall dans le petit_echo_2017-03 (pages 3-4).